filyb.info carnet web de florian birée

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Environnements de bureau

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 27 juin 2007

Avant Window Navigator

Capture d'écran d'Avant Window Navigator

Avant Window Navigator est un dock à la MacOS X, c'est-à-dire une barre contenant des icônes de lancement d'application, ainsi que les icônes des applications lancées (fonction de barre des tâches).

Avant Window Navigator est destiné aux systèmes GNU/Linux avec un gestionnaire de fenêtre 3D comme Compiz, Beryl ou Compiz Fusion. Il a été codé pour fonctionner sous l'environnement de bureau Gnome, mais fonctionne aussi très bien sous Xfce. Les utilisateurs de KDE devront probablement installer quelques dépendances comme le toolkit GTK.

Ce dock est en phase de développement, mais déjà assez stable pour une utilisation courante. Il possède à l'heure actuelle un système d'applets, dont les suivants sont disponibles : barre des tâches (le principal), corbeille et bureaux virtuels.

La barre des tâches, élément principal, permet de placer des icônes fixes, qui serviront de lanceur et de barre des tâches pour les icônes considérés. Les applications qui ne sont pas présentes dans les icônes fixes s'ajoutent automatiquement au dock. Le tout se fait avec de sympathiques animations, et avec toute la transparence souhaitée. Le dock gère l'affichage des miniatures des fenêtres au passage de la souris et des effets de réduction des gestionnaires de fenêtre.

Mais le plus intéressant reste les possibilités de contrôle de ce dock grâce à D-Bus. Ainsi, de nombreux plugins pour différentes applications ont vus le jour, pour, par exemple, afficher à la place de l'icône d'Amarok la couverture de l'album en cours ainsi que le temps restant avant la fin de la chanson, sur les icônes de Liferea ou de Thunderbird le nombre d'article ou de message non lus, etc.

Ces plugins sont disponibles sur la page des plugins D-Bus. J'en ai moi-même créé deux : une extension pour Thunderbird, et un script pour KTorrent.

lundi 30 avril 2007

Ubuntu Feisty Fawn

La nouvelle version de la distribution GNU/Linux Ubuntu, nommé Feisty Fawn, est sortie le week-end dernier. Je l'utilise depuis une semaine, j'ai fait la mise à jour sur quatre ordinateurs différents, et je dois dire qu'elle est particulièrement réussie. De nombreux défauts des anciennes versions ont été réglés, et jamais l'installation n'a été aussi rapide et simple. Débutant, cette version est pour toi !

Je vais ici énumérer les nouveautés de cette version, et les petites astuces utiles et problèmes rencontrés durant cette semaine.

Les nouveautés

Le gestionnaire de pilotes propriétaires

Voici une très bonne idée : cet utilitaire permet de configurer les pilotes propriétaires correspondant à votre matériel (notamment pour les cartes graphiques), tout en prévenant l'utilisateur des inconvénient de tels pilotes. Entre le propriétaire activé par défaut (à la Mandriva) et le tout libre, je trouve cette idée très intelligente.

Le gestionnaire a toujours fonctionné correctement, sauf qu'il n'avait pas détecté ma carte nvidia sur mon portable lors d'une mise à jour depuis edgy eft, alors qu'il le fait lors d'une installation complète. Cela doit venir de la configuration à la main de mon edgy eft. Sur tous les autres ordinateurs que j'ai passé sous feisty, aucun problème.

Les effets du bureau

Feisty Fawn intègre le gestionnaire de fenêtre 3D compiz. Pour l'activer (après avoir éventuellement configuré le driver de votre carte graphique), il suffit d'aller dans les préférences, et de cocher la case idoine dans Effets du bureau. Rien de plus simple.

Si vous désirez avoir accès à plus de paramètres, vous pouvez installer le paquet gnome-compiz-manager depuis le gestionnaire de paquet synaptic

Et si vous désirez encore plus d'options, installez beryl (paquets beryl et beryl-manager), présents dans les dépôts universe.

Le multimédia

Grande nouveauté : Totem est désormais capable de lire les vidéos depuis votre navigateur, même sur le site de TF1. Plus besoin du mplayer plugin pour aller s'abrutir devant le journal de Pernaut.

Totem est aussi capable de déterminer s'il vous manque des codecs, et de les télécharger automatiquement. Et grâce aux progrès de certains projets libres qui ont désormais des décodeurs pour des formats propriétaires (notamment le wmw), plus besoin des w32codecs et d'un dépôt externe.

De plus, si vous voulez installer tout le nécessaire pour le multimédia non libre, il suffit d'installer le paquet ubuntu-restricted-extras, qui installera les codecs multimédia, java et flash.

La gestion de l'énergie

La grande nouveauté pour les utilisateurs d'ordinateurs portables est que le gestionnaire d'énergie de Gnome peut désormais gérer la fréquence de vos processeurs (si gérée par ceux-ci). Ce n'est pas activé par défaut, il faut modifier la clef gconf /apps/gnome-power-manager/show_cpufreq_ui à l'aide de gconf-editor. Désormais, vous pourrez choisir dans les préférences de la gestion d'énergie le comportement de vos processeurs suivant que vous soyez sur secteur ou sur batterie.

Le réseau

Désormais, network manager est intégré de base. Ce sympathique programme vous permet de gérer à souhait vos différents réseaux filiaires et wifi. Malgré quelques comportements étranges de jeunesse, ce programme est promis à un grand avenir.

Si vous ne souhaitez pas qu'il vous demande à chaque redémarrage votre mot de passe, vous pouvez suivre cette astuce.

Les programmes

Un certain nombre de programmes ont été mis à jour, avec des améliorations sympathiques : par exemple, Liferea se met hors ligne quand vous êtes déconnecté du réseau.

On trouve aussi de nouveaux programmes, comme un jeu de sudoku et d'échecs (pour la 3D, ne cherchez pas, les explications sont sur la page de documentation de glchess.), et un Analyseur d'utilisation des disques, programme très similaire à Filelight, et très pratique !

Tant qu'on y est, j'ai deux programmes à vous faire découvrir, qui ne sont pas – encore ? – dans les dépôts :

  • Tagada : la nouvelle révolution en terme de gestions de paquets. Nul système n'a jamais été aussi proche de l'utilisateur, aussi convivial, aussi jouissif à utiliser. L'essayer, c'est l'adopter !
  • Avant Window Navigator : ce dock très sympathique s'utilise en complément des gestionnaires de fenêtres 3D, et est très agréable à utiliser, soit uniquement en tant que barre des tâches (comme moi), ou en plus en lui ajoutant des lanceurs (par cliqué-déplacé – si vos lanceurs habituels ne veulent pas s'ajouter, utilisez ceux de /usr/share/applications/.

    Seul inconvénient de ce dock : pas encore assez configurable, par exemple il est positionné au centre, alors que j'aimerai pouvoir placer à l'extrême-gauche, ce serait royal !

Les petits problèmes

Malgré la grande qualité de cette nouvelle version, elle présente quelques défauts. Voici ceux auxquels j'ai été confronté, et si elles existent, leurs solutions :

L'installation

L'installation (via le live-cd) est plus rapide que jamais, un uptime à la fin de l'installation sur mon portable m'a donné une demi-heure, en comptant que le live-cd a bien mis 10 minutes à se lancer, et que j'ai passé encore plusieurs minutes à configurer le wifi et ma carte graphique avant de lancer l'installation.

Il n'y a qu'un seul soucis, cependant assez déstabilisant pour mériter d'être signalé : lors du partitionnement manuel, le redimensionnement d'une partition et le changement de son point de montage se font dans la même fenêtre. Attention : si vous ne souhaitez pas changer la taille de la partition, le champ taille ne contient pas la taille actuelle de votre parition. Donc si vous validez, le logiciel vous proposera de redimensionner votre partition...

Il vous faut donc remettre la taille actuelle de votre partition, par exemple en utilisant la molette de votre souris, et en montant à fond : la taille maximale de la partition correspond souvent à la taille actuelle, s'il n'y a pas d'espace libre sur votre disque.

La connexion internet

Il m'est arrivé que, une connexion réseau configurée et fonctionnelle (ping ok), seuls quelques sites parvenaient à se charger normalement, les autres se chargeant sans fin. Le problème se produit particulièrement sur les ordinateurs où une mise à jour depuis edgy eft a été faite, avec Firestarter comme pare-feu.

La solution est décrite sur le forum. Essayez une ligne, et si ça ne marche pas, l'autre. Chez moi, ça résous tous les problèmes de connexion réseau.

Les disques et partions

Désormais, avec la nouvelle version du noyau Linux, tous les disques sont gérés comme des disques scsi (mêmes les ide), et sont reconnus comme périphériques /dev/sd*. Cela permet d'uniformiser et de simplifier les choses, mais pose plusieurs problèmes :

  • Il est possible que la mise à jour ne change pas votre fichier /etc/fstab, et que vous vous retrouviez avec une erreur au démarrage, votre système ne trouvant pas de disque /dev/hd* à monter. Pas de panique, il suffit de lancer nano /etc/fstab et de remplace les /dev/hd en /dev/sd (et éventuellement, après avoir un système fonctionnel, de passer aux UUID).
  • Il se peut aussi que l'outil de mise à jour change votre /etc/fstab pour utiliser les UUID (ou que votre système, par exemple une installation neuve de edgy eft, utilise déjà les UUID). Cependant, sur un des ordinateurs que j'ai mis à jour, l'UUID de la partition swap n'était pas bon. Résultat, l'ordinateur plantait au plein milieu d'un jeu, et mon frère était furax (Si ça continue, je retourne sous windows !). Un top permet de vérifier la taille de la swap, si elle est nulle, utilisez cette page pour modifier l'UUID de votre swap dans votre fstab
  • Le dernier problème est que, de part la gestion des disques ide en tant que disque scsi, ceux-ci plantent régulièrement (une instruction non gérée par les disques ide ?) et après un timeout assez long, le noyau doit les redémarrer. Cela provoque des blocages réguliers, et est extrêmement génant. Le problème n'est pas spécifique à Ubuntu, on le trouve sous Debian, Arch Linux, etc. On en discute ici, si quelqu'un a la solution, qu'il se manifeste !

    Aussi bizarre que ça puisse paraître, le problème venait d'un firmware de lecteur DVD défectueux. La solution consiste à le flasher vers une nouvelle version.

vendredi 22 septembre 2006

Notification d'emails pour les utilisateurs de Mozilla Thunderbird, Gnome et d'un ASUS Z92J

Bon, d'accord, ce billet ne s'adresse pas à grand monde... S'il vous est utile, dites-le dans les commentaires, que j'ai l'impression de ne pas l'avoir écrit pour rien (d'un autre côté, mes stats vont très bien, merci pour elles, donc je peux me permettre d'écrire des billets plus pour ma pomme en cas de reformattage que pour the reste of the world).

Donc imaginons que vous utilisez Mozilla Thunderbird sous Linux, avec Gnome (ça marchera aussi sous un autre bureau, mais en utilisant les notification de Gnome, et non celles de, par exemple, KDE), et un ASUS Z92J (peut-être que ça marche aussi avec un autre portable ASUS, je n'en sais rien). Ce que vous voulez : à l'arrivée d'un mail, qu'un petit son vous prévienne, qu'un message affiche le sujet et l'expéditeur du mail, et qu'enfin (très important), la diode correspondante de l'ordinateur s'allume.

Le problème de cette diode est que j'ai bien trouvé des notificateurs d'arrivée des messages, mais aucun pour l'évènement plus de messages non lu pour éteindre la diode. J'ai donc décidé de laisser la diode allumée une minute, avec une temporisation.

Après la théorie, la technique :

  1. Installez l'extension pour Mozilla Thunderbird permettant les notifications : Yamb (dont j'avais déjà parlé).
  2. Installez notify-send, la commande pour lancer des notifications Gnome. Elle correspond au paquet libnotify-bin sous Ubuntu.
  3. Téléchargez le script suivant :

    #!/bin/sh
     
    #############################################################################
    # Mail notification for thunderbird and yamb, using the gnome notifier system
    #############################################################################
     
    subject="$1"
    sender="$2"
    recipients="$3"
    size="$4"
    folder="$5"
    accountType="$6" #(movemail, pop3, imap, nntp, rss)
    accountName="$7"
    body="$8"
    
    # Show notify (using notify-send)
    notify-send "Courriel de $sender" $subject
    
    # Play sound (vous pouvez utiliser un autre son)
    aplay "/usr/share/sounds/pop.wav"
    
    # Switch on the ASUS led for one minute (60 second)
    echo 1 > /proc/acpi/asus/mled
    # Vous pouvez changer la durée d'affichage de la DEL en secondes :
    sleep 60
    echo 0 > /proc/acpi/asus/mled
    

    Vous pouvez, par exemple, utiliser la commande wget http://filyb.info/prog/sh/mail-notify

  4. Copiez ce script dans votre path, par exemple sudo cp mail-notify /usr/bin
  5. Rendez-le exécutable : sudo chmod a+x /usr/bin/mail-notify
  6. Dans Mozilla Thunderbird, rendez-vous dans les préférences de Yamb, et entrez le chemin du script, ici /usr/bin/mail-notify (Vous pouvez aussi en profiter pour désactiver la seconde comme interval pour ne passurcharger votre server mail.)
  7. Appréciez.

Voilà, si vous avez des idées d'améliorations, n'hésitez pas !